Hochelaga de Michel Jetté

2000
Long métrage
Feature Film

Marc est un jeune délinquant. Lui et ses copains, Nose le skinhead et Bof l’artiste du graffiti, commettent divers délits qui vont du vol aux petites transactions de drogue. Mais Marc ne se doute pas qu’il fait partie des plans d’une puissante organisation criminelle : la bande de motards les Dark Souls.

Depuis plusieurs années, les Dark Souls mènent une guerre sanglante aux Devil’s Soldiers. Ils ont maintenant besoin de sang neuf, de guerriers qui pourront continuer cette guerre sans merci. Des hommes qui sont prêts à ouvrir les portes de l’enfer.

Massif, un haut gradé des Dark recrute Marc… Finger, le tueur à gages de la bande, l’initie. Il devra passer par plusieurs épreuves. Alors commence son voyage dans l’univers des bikers, un lieu fermé où la vie et la mort sont intimement liées et où l’on doit déposer son âme sur l’autel de la gang…quitte à la sacrifier au besoin.

Mais les évènements vont se précipiter : quelque chose se passe que Marc ne saisit pas. Les tueries autour de lui l’ébranle mais rien n’y paraît. Des rêves étranges semblent lui annoncer une fin terrible. Les épreuves de son initiation l’emmèneront aux confins de lui-même et, peu à peu, il sera confronté à ses instincts les plus sombres. Jusqu’à ce que, quand le moment ultime aura sonné, Marc devra prendre la décision à savoir s’il est prêt à assombrir son âme pour finalement être admis comme membre à part entière de la fraternité des Dark Souls.

Mais qui sont les Dark Souls ? Peut-on plonger dans l’abîme et espérer en ressortir…Ou l’abîme, inexorablement, attire vers elle les âmes errantes pour finalement les dévorer?

HOCHELAGA est plus un film sur une quête d’identité que sur le phénomène des gangs de motards. Une quête qui est vue aux travers des yeux de Marc et qui passe par les rites et les symboles d’un univers extrêmement codé et hermétique. Le film se veut une réflexion sur la fascination du pouvoir mais aussi sur la manipulation dont souvent les jeunes criminels font l’objet.

HOCHELAGA est un film violent, tous les éléments sont inspirés de faits réels, mais il n’est pas question de cette violence attrayante. Elle doit toujours apparaître avec sa crudité et sa laideur ; son esthétisme est celui de la perversion.

METTANT EN VEDETTES:
Dominic Darceuil, David Boutin, Michel Charette, Jean-Nicolas Verreault, Deano Clavet, Paul Dion

FESTIVALS ET PRIX
Festival des Films du monde de Montréal
Festival de Vancouver
Festival de Moncton, Nouveau Brunswick – Prix du public Festival d’Abitibi-Témiscamingue
Festival de Namur (Belgique) Festival de Hoff (Allemagne)
Nomination pour 7 prix Jutra – Meilleure réalisation, meilleur film, meilleur scénario, meilleure musique, meilleur montage, meilleur son
Gagnant Prix Jutra – Meilleur acteur de soutien masculin (David Boutin)

CRITIQUES

DE LA DYNAMITE – LE DROIT
UN FILM QUI FESSE DANS L’DASH… MISE EN SCÈNE PERCUTANTE – JOURNAL DE MONTRÉAL
UN MOT RÉSUME LA FACTURE: EFFICACITÉ… UN FILM COUP DE POING – LA PRESSE
LE FILM DURE PLUS DE DEUX HEURES ET ON NE S’ENNUIE PAS UN INSTANT… 4 ÉTOILES – LE  SOLEIL
ON ENTRE DANS HOCHELAGA… FASCINÉ PAR UN MILIEU DANGEREUX ET EXCITANT - VOIR
UNE HEUREUSE EXPÉRIENCE CINÉMATOGRAPHIQUE – LE DEVOIR
4 ÉTOILES – THE GAZETTE